CALIXTHE BEYALA

Amours sauvages

 

Auteur : Calixthe Beyala

Publication : Albin Michel, 1999

ISBN : 978-2-226-10818-0

Langue : Français

Type de document : Livre, roman

Nombre d’exemplaires : 1

Résumé :

« Je vendais mon immense derrière de négresse à prix modérés et on m’appela « Mademoiselle Bonne Surprise » Quand il n’y avait pas de clients, je déambulais le long des rues du Faubourg-Saint-Honoré. Je me remémorais mon village d’Afrique, je voyais ses montagnes sombres hérissées de bananiers. Des milliers de singes voleurs sautaient de branche en branche et hurlaient. »
Parce qu’elle croyait que « Dieu s’était montré plus généreux en Europe « , Ève-Marie a quitté l’Afrique. Tour à tour besogneuse dans un tripot douteux, apprentie maquerelle et patronne d’un restaurant improvisé, elle découvre les couleurs cosmopolites de Belleville.
En se mariant avec le poète Pléthore, un Français pure souche, c’est aussi la France, mythique terre d’accueil, qu’Ève-Marie « peau de minuit» rêve d’épouser. Pour le meilleur, ou pour le pire ?

.
.

Asséze l’Africaine

 

Auteur : Calixthe Beyala

Publication : J’ai lu, 1994

ISBN : 978-2-290-04292-2

Langue : Français

Type de document : Livre, roman

Nombre d’exemplaires : 1

Résumé :

Cameroun. Terre pétrie de sentines, embrochée de lianes et de marigots, asile de superstitions et de serpents-boas… Au milieu, un village  » cocorico-misérable « , un coin de brousse écrasé de soleil, de poussière. On sarcle les champs, on prépare le nfoufou, on rêve de lendemains meilleurs, ailleurs… Assèze grandit là, entre mère et grand-mère. Herbe folle parmi tant d’autres. Puis Awono est arrivé dans sa belle auto noire. Quand il repart pour la ville, tout est dit. Assèze ira vivre chez lui, à Douala. Là-bas, l’attend Sorraya, soeur inconnue tant désirée, si vite détestée… Des lumières crues de Douala aux clandés parisiens, de la chaleur africaine aux puants frimas du métro, la route d’Assèze est chaotique et multicolore. Ses rêves sont à la hauteur de son désespoir. Ses cris sont ceux du peuple noir.

.
.

Les Honneurs perdus

 

Auteur : Calixthe Beyala

Publication : J’ai lu, 1996

ISBN : 978-2-290-04974-7

Langue : Français

Type de document : Livre, roman

Nombre d’exemplaires : 1

Résumé :

« J’ai un fils ! Allah vient de donner à Jérusalem son fils. » Au coeur de New Bell, un homme fête la naissance de son garçon avant même la fin de l’accouchement. C’est malheureusement sans compter sur l’erreur fatale du pharmacien qui, par une étrange manipulation de cellules, a transformé le fils tant désiré en fille. Les cris de désespoir succèdent à l’euphorie : le père n’a donc engendré qu’une de ces créatures abjectes, fange du bidonville de New Bell ! Impossible, dotée d’une telle légende, de trouver du respect, encore moins un mari, pour la petite Saïda Bénérafa, qui choisitde gagner le pays de l’égalité et de la fraternité. Mais les hauteurs de Belleville sont loin d’atteindre ses rêves. Il lui faudra, pour commencer, tâcher d’affronter ses propres démons.Depuis son premier roman,C’est le soleil qui m’a brûlée, (1987), Calixthe Beyala crie sa révolte contre les « hontes et misères » de l’Afrique d’aujourd’hui et les difficultés liées à la clandestinité parisienne. Malgré les accusations de plagiat dont souffritLes Honneurs perdus, ce cinquième roman reçut en 1996 le Grand Prix du roman de l’Académie française.