Les faux prophètes du modernisme : Nietzche, Marx, Darwin et Freud

dubai

« Ce qui manque dans le monde présent, est une connaissance profonde de l’essence (nature) des choses. Les vérités fondamentales sont toujours parmi nous, mais elles ne s’imposent pas, car elles ne peuvent s’imposer à ceux qui ne veulent pas les écouter. »

Frithjof Schuon


Une conférence stimulante par le Professeur Harry Oldmeaow.

« Toutes ce théories semblent être aussi naturelles que l’air que nous respirons, et pourtant elles sont en fait assez extraordinaires.

Le modernisme est basé sur l’idée que tout, tout le monde, n’importe où sur terre, à travers les siècles,…que la représentation de la réalité de toutes les personnes à toutes les époques est fausse. Les seuls qui savent comment les choses sont vraiment, c’est ce très petit groupe d’intellectuels occidentaux ayant vécu durant ces 300 dernières années.

Ils savent. Personne d’autre n’a jamais su. Ils sont les seuls à s’être éveillés.

Tous ces gens qui croyaient en Dieu, une vie après la mort, la primauté de l’esprit, toutes ces croyances étaient fausses. Nous le savons parce que le monsieur en blouse blanche nous l’a dit. Et c’est tout, nous pouvons attendre qu’il nous apporte la grande théorie de tout, et nous n’avons plus à nous faire le moindre souci, il va tout nous expliquer. »  Professeur Harry Oldmeaow

[youtube_sc url= »https://www.youtube.com/watch?v=AtJPAOb3ZAQ » fs= »1″]

Pensez à activer les sous-titres en cliquant sur « CC »


« Dans le futur, les races humaines civilisées vont certainement exterminer et remplacer les races sauvages du monde entier. Les singes anthropomorphes seront alors sans doute aussi exterminés. La rupture entre l’homme et ses alliés les plus proches sera alors plus large. Elle séparera les hommes civilisés, (encore plus civilisés que le Caucasien, nous l’espérons) des singes comme le babouin, plutôt que de séparer, comme aujourd’hui, le nègre ou l’australien du gorille. » Charles Darwin


« De même que Darwin a découvert la loi du développement de la nature organique, de même Marx a découvert la loi du développement de l’histoire humaine, c’est-à-dire ce fait élémentaire voilé auparavant sous un fatras idéologique que les hommes, avant de pouvoir s’occuper de politique, de science, d’art, de religion, etc., doivent tout d’abord manger, boire, se loger et se vêtir : que, par suite, la production des moyens matériels élémentaires d’existence et, partant, chaque degré de développement économique d’un peuple ou d’une époque forment la base d’où se sont développés les institutions d’Etat, les conceptions juridiques, l’art et même les idées religieuses des hommes en question et que, par conséquent, c’est en partant de cette base qu’il faut les expliquer et non inversement comme on le faisait jusqu’à présent. » Engels (lors des funérailles de Karl Marx)


« Il y a trois grands ennemis de la science : l’art, la philosophie et la religion. »

« [Les idées religieuses] qui professent d’être des dogmes, ne sont pas le résidu de l’expérience ou le résultat final de la réflexion : elles sont des illusions, la réalisation des désirs les plus anciens, les plus forts, les plus pressants de l’humanité ; le secret de leur force est la force de ces désirs. Nous le savons déjà : l’impression terrifiante de la détresse infantile avait éveillé le besoin d’être protégé   protégé en étant aimé  besoin auquel le père a satisfait ; la reconnaissance du fait que cette détresse dure toute la vie a fait que l’homme s’est cramponné à un père, à un père cette fois plus puissant. » Sigmund Freud


« Il n’y a pas de vérité, il n’y a que des perspectives sur la vérité » Friedrich Nietzsche


Laisser un commentaire